Parc Naturel du Cap de Creus

La Péninsule de Cap de Creus fut instituée parc naturel en 1998 grâce à la Llei 4/1998 du 12 mars sur la protection du Cap de Creus. C'est l'un des plus étendus de la Catalogne et sa superficie de 13.886 ha se répartit pour 3.073 ha sur la mer et pour 10.813 ha sur les terres, ce qui en fait le premier Parc Naturel maritimo-terrestre de la Catalogne.

Il renferme deux réserves intégralement terrestres qui conservent, de façon évidente, les valeurs les plus prisées : la Pointe du Cap de Creus (avec le mythique Phare de Cap de Creus, où a été tourné le film The Light at the Edge of the World (1971) - "Le Phare du Bout du Monde" de Kevin Billington) et le Cap Norfeu, lieu d'une exceptionnelle singularité géologique et biologique où ont même été récemment découverts des vestiges díune activité volcanique datant d'environ 10 millions d'années.

Pour ce qui est du milieu marin, y sont protégées trois zones d'une énorme richesse sous-marine : Cap Gros, la Pointe du Cap de Creus (dont la partie nord, celle de l'île de s'Encalladora, est intégralement protégée) et Cap Norfeu.

Les affleurements géologiques singuliers sont l'un des traits les plus caractéristiques du parc naturel; leurs formes, belles et tourmentées, excitent l'imagination du visiteur qui y voit souvent apparaître des animaux réels ou mythiques (lion, drac, chameau, aigle, chat, rat...); et cependant ce sont le vent et la mer, et non les Dieux, dont l'action incessante depuis des milliers d'années a modelé peu à peu et jusq'à nos jours le paysage géologique de Cap de Creus.

Le territoire du Cap de Creus offre, à ceux qui aiment la Nature, une flore d'une grande diversité, formée d'espèces endémiques telles que le séséli farreny (Seseli aleatum, sse Farrenyii) ou la statice (Limonium geronense), sans oublier pour autant la présence de l'euphorbe ginousette (Euphorbia dendroides) ou l'astragale, encore appelée coussin de belle-mère (Astragalus massiliensis) ou d'intéressantes espèces sous-marines comme la posidonie océanique. (Posidonia oceanica).

Pour ce qui est de la faune, on ne peut oublier le nombre élevé d'espèces de grande importance comme la rainette méridionale (Hyla meridionalis), le cormoran huppé (Phalocrocorax aristotelis) et le mérou commun (Epinephelus guaza).

Renseignements Bureaux du Parc:

Palau de l'Abat Monestir de Sant Pere de Rodes 17489 El Port de la Selva | T. 972 193 191 | F. 972 193 192

Mas des Caials 17488 Cadaqués | T. 972 159 111

Activités:

Une foule d'activités diverses peuvent être pratiquées dans le périmètre du parc, mais celles qui ont le plus grand nombre d'adeptes sont la plongée sous-marine et la randonnée. Les possibilités offertes aux amateurs de randonnée y sont innombrables, grâce au riche patrimoine historique et aux gisements archéologiques terrestres et maritimes mis à jour dans la zone.

Autre option : suivre les sentiers de grande randonnée (GR) qui permettent au visiteur d'avoir du parc une vision globale. Le GR-1, qui mène à Llançà depuis la chaîne des Albères, s'achève au phare du cap de Creus, après avoir longé le monastère de Sant Pere de Rodes. Le GR-92 traverse pratiquement toutes les communes du parc (Llançà, El Port de la Selva, Cadaqués, Roses, Palau-saverdera et Pau), pour rejoindre ensuite le parc naturel des Aiguamolls de l'Empordà.

Contact

Comparteix